Réchauds 101 : Quelle quantité de combustible emporter ?

By Kade Krichko

C’est l’éternelle question, à laquelle seule l’expérience et la sagesse de l’aventurier peuvent répondre : de combien de combustible ai-je réellement besoin pour mon prochain périple outdoor ? Emportez-en trop peu et vous pourriez souffrir douloureusement de la faim, au minimum. Emportez-en trop et vous vous mordrez les doigts de ce poids inutile qui vous ralentit.

Bon. Il va donc falloir calculer la juste quantité ? Au delà du nombre de repas et du nombre de jours, nous considérerons tous les critères que vous devez prendre en compte alors que vous planifiez votre virée dans son ensemble. Voici ce que vous devez inclure dans votre formule de calcul de la quantité de combustible et pourquoi, avec en prime, quelques trucs et astuces d’un vétéran de l’outdoor, également directeur du développement produits chez MSR, Drew Keegan.

CRITERES CONCERNANT VOTRE PROJET
Chaque projet est différent, mais voici quelques unes des variables principales à considérer lorsque vous préparez le combustible pour votre prochaine sortie.

Assurez-vous de vos chiffres clé
La base de calcul pour votre consommation de combustible est fondamentalement le nombre de personnes ainsi que le nombre de boissons et repas chauds que le groupe va consommer. Si certaines personnes prennent un petit déjeuner froid, vous aurez besoin de moins de combustible, alors qu’allumer le réchaud pour une tournée générale de café le matin va bien entendu demander plus de combustible. C’est le plus facile à évaluer, en multipliant le nombre de personnes de votre groupe par le nombre de repas chaud, en y ajoutant le nombre de bissons chaudes que l’équipe prévoit. Ce nombre va vous donner une idée du nombre de litres d’eau* que vous allez devoir faire chauffer ou bouillir.

Après avoir fait cette estimation, reportez-vous au tableau ci-dessous pour connaitre le volume de combustible nécessaire à chaque réchaud pour porter 1 litre d’eau à ébullition. Calculez ensuite, le volume total de combustible requis. Dîtes vous bien qu’il s’agit d’une estimation, mais cela vous donne une idée — un point de départ.

Des facteurs tels que températures basses, nécessité de faire fondre la neige, et vent peuvent vous obliger à utiliser de 3 à 4 fois plus de combustible que votre quantité de base. Nous allons maintenant étudier ces critères et voir comment ajuster notre quantité de base en fonction.

PC: Kennan Harvey

Les conditions ont un impact sur la consommation
Habituellement, les tests de réchauds sont réalisés au niveau de la mer par des températures de 70 degrés Fahrenheit (environ 21° C), sans vent. Ces conditions sont pourtant rarement celles que nous rencontrons lors de nos expéditions outdoor. Les saisons (et les fluctuations de températures associées), l’altitude et le vent sont des facteurs clé pour la consommation globale de combustible d’un réchaud. En général, les températures de l’eau reflètent les températures de l’air, ce qui signifie que plus l’air est chaud, plus l’eau est chaude et moins elle met de temps à atteindre son point d’ébullition — et le moins de combustible est utilisé.

Des températures froides ont un impact sur le combustible contenu dans des cartouches en provoquant une baisse de leur pression interne. Les réchauds qui utilisent une cartouche verticale fonctionnent généralement convenablement jusqu’à environ 20˚F (environ -7°C). Mais plus le mercure descend, plus le nombre de réchauds qui peinent augmente et plus la quantité de combustible utilisée augmente. (C’est pour cette raison que les systèmes de réchaud et les réchauds à combustible liquide sont les must pour une utilisation hivernale).

Pour ce qui est de l’altitude ; plus vous montez en altitude, plus le point d’ébullition de l’eau est bas (elle bout plus vite, semble t-il) mais les aliments crus mettront plus de temps à cuire —  beaucoup plus de temps. Pour chaque tranche de 18 degrés Fahrenheit de baisse de la température, le point d’ébullition chute (environ l’équivalent du passage du niveau de la mer à 3000 mètres), et le temps de cuisson double.

Enfin, le vent est un critère considérable. Pour les réchauds à flamme ouverte (tels que le PocketRocket), un vent de 8 km/h environ peut provoquer une consommation de combustible trois fois supérieure pour une période donnée.

Disponibilité de l’eau
En haute montagne, faire fondre la neige constitue souvent notre source principale d’eau. Cela contribue à augmenter la quantité de combustible requise et la durée d’utilisation du réchaud, qui augmente également la consommation. L’eau des torrents et des flaques glaciaires requièrent également un temps pour arriver à ébullition plus long, pensez-y.

Mode de cuisson
Quel genre de chef outdoor êtes-vous ? Les repas en mode « bouillon/ébullition » consommeront moins de combustible alors que la préparation de plats impliquant plusieurs étapes sera plus gourmand en combustible. C’est un facteur en prendre en considération lorsque vous planifiez le nombre de repas avant une expédition.

Étant donné que tous ces critères varient, la façon dont on aborde notre expédition également et, au bout du compte, la quantité de combustible dont nous aurons besoin. Rappelez-vous que chaque expédition est unique et faites votre calcul en conséquence.

EFFICACITE DE VOTRE RECHAUD
Maintenant que nous avons une idée générale de l’environnement dans lequel nous allons évoluer, des conditions que nous allons rencontrer et des besoins de notre groupe, nous devons regarder notre réchaud d’un peu plus près. La performance d’un réchaud impacte directement la quantité de combustible à emporter. Par exemple, le système de réchaud Reactor porte un litre d’eau à ébullition beaucoup plus vite et en consommant moins de combustible que le réchaud minimaliste ultraléger PocketRocket.

Bien que MSR propose des réchauds conçus pour répondre aux besoins de tous pratiquement tous les utilisateurs dans toutes les situations, il y a un certains nombre de constantes à considérer lorsque l’on parle d’efficacité des réchauds, quels que soient les modèles.

Voici quelques uns des trucs de Drew pour optimiser l’utilisation de votre réchaud.

  1. Tenez vos ingrédients prêts — assurez-vous que les sachets repas prêts à cuire sont ouverts et que l’absorbeur d’oxygène est enlevé avant que l’eau n’arrive à ébullition.
  2. Utilisez systématiquement un écran coupe-vent avec les réchauds à combustible liquide ou le WindPro et placez l’écran tout près de la casserole (à environ 2 cm de la casserole, tout autour) pour améliorer la performance du réchaud. L’écran coupe-vent contribue à rediriger les gaz chauds sur les côtés de la casserole plutôt que de laisser la chaleur se dissiper dans l’air alentour, et il protège également le réchaud du vent même léger qui pourrait dissiper la chaleur ailleurs que vers la casserole.
  3. ar températures froides, avec le WindPro ou le WhisperLite Universal, qui utilisent des cartouches de combustible, inversez la cartouche pour lui permettre de fonctionner en mode « combustible liquide ».
  4. Placer la cartouche dans de l’eau chaude avant son utilisation sera aussi d’une aide précieuse par températures froides.
  5. Utilisez un couvercle et évitez de contrôler l’eau trop fréquemment (normalement vous devez entendre une différence dans le son produit ou encore voir de la vapeur s’échapper).
  6. Pour une utilisation pérenne et pour réduire les coûts liés au combustible sur le long terme, il est plus adapté de partir sur un réchaud à combustible liquide. Le coût initial peut paraitre plus élevé mais le combustible est plus économique à la longue et souvent plus facile à trouver lorsque vous voyagez à l’étranger. De plus, vous n’aurez pas le problème du poids des cartouches vides sur les longs trips et vous pourrez toujours transférer le combustible dans une bouteille plutôt que d’avoir des cartouches à moitié vides qui trainent partout.

CONCLUSIONS SUR LE COMBUSTIBLE

Il y a beaucoup de facteurs et de nuances qui influencent la consommation de combustible et plus vous passerez de temps dans les grands espaces, plus vous comprendrez comment ils l’impactent. Notre approche offre une base de travail mais une grande partie de l’évaluation des besoins en combustible vient de l’expérience et essayer et faire des erreurs en fait certainement partie.

Lorsque Drew a débuté chez MSR en 1999, il est parti avec un collègue pour un trip escalade sur deux jours avec le nouveau (à l’époque) réchaud SuperFly et seulement une cartouche de combustible (il reconnait qu’elle n’était probablement même pas pleine). La cordée s’est retrouvée à camper sur la neige et à devoir faire fondre la neige pour leur eau, consommant plus de combustible que prévu. Le résultat ?

“Disons que j’ai du faire l’impasse sur le café pour le petit déjeuner,” commente Drew.

Il considère cette expédition comme une expérience qui lui a permis d’apprendre et d’en tirer des leçons, utiles pour tous ceux qui partent hors des sentiers battus.

“Même les ‘experts’ font des erreurs. Pour ce qui est du combustible, je pense qu’il vaut mieux revenir à la maison avec un peu trop plutôt que d’en manquer. Ce n’est peut être pas le mode « rapide et léger » et cela peut passer si vos aliments sont consommables sans eau chaude, mais pour ma part, j’aime manger et être sûr d’avoir suffisamment de combustible pour pouvoir aller vite, et pas seulement voyager léger.”

*Si vous préparez un repas qui ne nécessite pas d’eau bouillante, comptabilisez-le malgré tout comme un litre — le temps d’utilisation du réchaud est approximativement le même.

Réchauds traditionnels
MSR à cartouches
Eau portée à ébullition
(Par unité de combustible)
MicroRocket 2L
PocketRocket 2L
SuperFly 1.8L
SuperFly with
Autostart Igniter
1.8L
WindPro II 1.8L
Réchauds à combustible
liquide MSR
Type de
combustible
Eau portée à ébullition
(Par unité de combustible)
WhisperLite
Universal
Essence 1.3L
Kérosène 1.6L
IsoPro 1.8L
WhisperLite
International
Essence 1.3L
Kérosène 1.6L
WhisperLite Essence 1.6L
DragonFly Essence 1.6L
Kérosène 1.7L
Gasoil 1.7L
XGK EX Essence 1.5L
Kérosène 1.7L
Gasoil 1.9L
Système de
réchauds MSR
Eau portée à ébullition
(Par unité de combustible)
WindBurner 1.0L

WindBurner 1.8L

2.3L

2.3L

Reactor 1.0L 2.5L
Reactor 1.0L 2.5L
Reactor 2.5L 2.8L
  • Sign up for the MSR newsletter
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.